Les bienfaits (cachés) du radis | Eatcetera

Les bienfaits (cachés !) du radis

Voici un article qui ouvre une série de présentations de nos fruits et légumes préférés chez Eatcetera. Aujourd’hui nous vous faisons découvrir la face caché du radis, qu’il soit de notre région Rhône-Alpes, ou d’ailleurs dans le monde, à travers quelques chiffres, mais aussi quelques informations insolites et idées de recette. Bonne lecture !

En quelques mots :

Plante potagère annuelle, le radis est une racine comestible originaire d’Asie mineure. Qu’il soit rouge, blanc, noir, le radis est un légume croquant, rafraîchissant, et légèrement piquant. Ses feuilles sont également comestibles. Comme beaucoup de crucifères, le radis contient énormément d’antioxydants ainsi que des composés bioactifs qui ont la capacité à protéger contre certains cancers. Le radis est aussi bien entendu reconnu pour ses qualités nutritionnelles. Présent depuis des siècles, le radis était déjà très populaire pendant l’Antiquité. Les différentes populations qui le cultivaient l’appréciaient pour ses qualités nutritionnelles autant que pour ses propriétés médicinales. A tel point que chez les Grecs, le radis était dédié à Apollon qui recevait parfois des radis comme offrande…

En quelques chiffres :

En France, la production de radis provient principalement des Pays de la Loire (27%) et de notre belle région de Rhône -Alpes (21%). Le Centre en produit aussi mais en moindre quantité (12%). La France est le deuxième pays européen producteur de radis, derrière l’Allemagne et devant l’Italie et les Pays-Bas. Les Français consomment en moyenne 1.6kg de radis par ménage et par an. Et vous, combien pensez-vous en manger ? 😉

Les différentes variétés :

Le radis possède différentes variétés, qui se distinguent en trois grandes familles : le petit radis coloré, qui est souvent le plus apprécié, le gros radis noir, qui a ses adeptes, et le radis japonais qui gagne progressivement en popularité.

Le petit radis :

Le « petit » radis se présente sous différentes formes : rond, en forme d’œuf ou allongé. Ils sont souvent surnommés « les radis de tous les mois » et ce sont eux que l’on retrouve le plus souvent sur nos étalages, que ce soit au marché ou dans les magasins à tout moment de l’année.

Le radis noir :

Celui-ci est le plus grand, le plus relevé et il est souvent confondu avec le raifort. Le radis noir est vendu de septembre à mars. De couleur noire, celui-ci est piquant, fin et franchement délicieux à notre avis ! Le radis noir fait office de condiment dans la cuisine d’Europe Centrale. Il est riche en vitamine B, C et contient beaucoup de fibres. Chez Eatcetera c’est celui que nous préférons cuisiner pour toutes ces raisons.
Le radis noir se mérite : il doit être dégusté sous deux jours, sinon celui-ci ramolli. Si vous ne pensez pas le manger rapidement, intégrez-le dans une soupe, faites-en une sauce ou servez-vous en pour relever un plat !

Le radis japonais dit « daikon »:

Souvent confondu avec le navet, il est de plus en plus présent sur nos marchés. Ce radis assez atypique peut atteindre la taille d’un mètre ! Cousin du radis noir, il a la peau blanche et un goût plus raffiné. Moins fibreux que son cousin, c’est une bonne alternative à tester si vous préférez les saveurs plus douces !

Les bienfaits du radis sur notre santé :

Plusieurs études épidémiologiques ont démontré qu’une consommation élevée de fruits et légumes diminuait le risque de maladies cardiovasculaires, certains cancers et d’autres maladies chroniques. La présence d’antioxydants dans les fruits et légumes pourrait jouer un rôle très important dans cette protection. Plusieurs antioxydants contenus dans le radis, notamment les anthocyanines et le kaempferol, apporteraient une protection contre le cancer. Des chercheurs ont aussi démontré que les antioxydants du radis noir avaient un effet sur les lipides des cellules intestinales et contribueraient à la prévention du cancer du côlon. Avec une consommation régulière de légumes crucifères (choux, broccolis, etc), il y a une plus faible concentration sanguine d’homocystéine, ce qui diminuerait les risques de maladies cardiovasculaires. Enfin, une étude menée chez les femmes âgées a conclu que la consommation de crucifères – dont le radis – ralentirait le déclin cognitif. Bref : le radis c’est bon pour nous, alors ne nous en privons pas !

Comment utiliser le radis en cuisine ?

Voici quelques idées de recettes simples pour vous inspirer :

Radis crus :

  • Le petit radis rouge se mange cru avec du sel ou du beurre, ou dans une salade avec du thon, des tomates et du maïs
  • Garnissez un hamburger ou un sandwich de radis râpé !
  • Râpez des radis ou coupez-les en fines tranches, mélangez-les avec du beurre non salé et tartinez des tranches de pain avec…

Radis cuits :

  • Coupez en rondelles un radis noir et faites-le revenir dans le beurre. Saupoudrez-le d’une épice puis servez le tout en accompagnement d’une viande ou d’une volaille
  • Mélangez du beurre et du miel en parts égales, mettez le tout dans une poêle et faites confire de très fines rondelles de radis noir
  • Faites revenir de l’oignon coupé dans de l’huile d’olive, ajoutez les fanes et les rondelles de radis, ainsi que d’autres légumes de saison émincés, faites cuire le tout quelques minutes !
Pour ne pas gaspiller les fanes, vous pouvez également en faire une soupe ou un velouté. Elles donnent une touche herbacée très originale à vos préparations, avec un léger côté piquant que vos convives apprécieront ! A noter que les bébés peuvent manger du radis à partir de 12 mois.

Et sinon, le radis, ça se cultive !

Si vous êtes fan de jardinage, sachez que le radis pousse dans une terre sableuse bien préparée. Il se récolte lorsqu’il n’est ni trop petit ni trop gros, la durée du cycle pour récolter le radis varie de 18 à 90 jours suivant les périodes dans l’année, en Rhône-Alpes la pleine saison étant de Mars à Juin. Sachez donc qu’en hiver, le radis est cultivé sous grands abris froids, ce qui permet de garder sa qualité et sa saveur. Le radis pousse vite et chaque facteur de son environnement joue un rôle majeur dans son développement. C’est donc le savoir-faire du producteur qui permet de faire un radis de qualité. Privilégiez donc des productions locales, vendues en direct producteur !
  Retrouvez le radis au menu de vos Plateaux-Repas, Buffets et Lunchboxs dès à présent ! → VOIR LES MENUS   L’équipe Eatcetera